teahouse petit poney

Série Paradox



La série date de 2009 mais je la découvre maintenant et franchement.... mais pourquoi n'y a-t-il pas de saison 2 ou 3 ou plus??!!

Un petit synopsis piqué sur le web pour expliquer de quoi il en retourne:

Si vous pouviez voir le futur, est-ce que vous le changeriez ? C'est le dilemme auquel fait face le Détective Rebecca Flint et un astrophysicien, le Dr Christian King. Ils se rencontrent alors qu'une série d'images est transmise dans le laboratoire du Dr King depuis l'espace. Les images fragmentées s'avèrent être un incident majeur mais de manière surprenante, cet incident n'est pas encore arrivé. Il se produira dans le futur. Christian, Rebecca et son équipe formée de Ben Holt et Callum Gada n'ont que 18 heures pour découvrir les indices et empêcher une tragédie.

La série ne fait que 5 épisodes, mais purée ce qu'ils peuvent vous tenir en haleine et chacun à sa façon car les histoires ne sont jamais les mêmes. On ne sait jamais s'ils vont résoudre l'affaire, sauver les vies, les personnages sont face à des choix souvent bien durs qui ont de quoi faire péter les plombs et d'ailleurs, ils le font bien un peu. Alors c'est vrai qu'arrivé à la fin de l'épisode 5, on a envie d'avoir une suite, mais malgré cela, il faut vraiment, vraiment regardé cette série.
Tags: ,
teahouse petit poney

Des supers héros et des biscotos! Volume 2!

Je continue (avec du retard) et on enchaine sur Iron man 3.


Ce que j'ai vraiment bien aimé c'est qu'on ne s'intéresse finalement pas tellement à Iron man mais plus àTony Stark et que ça change des deux premiers opus. Malgré l'armure, le film est centré sur l'humain et je trouve que c'était un point de vue intéressant et qui a au moins le mérite de changer.
On y retrouve l'humour que j'aime chez ce personnage et qui est sans doute la seule chose que je retiendrais d'Avenger d'ailleurs (d'ailleurs note spéciale pour la séquence en toute fin de générique de Iron man 3 qui m'a fait rire). Pour le reste, bon, ça reste un film de super héro, et c'est rare qu'ils soient extraordinaires, celui-ci ne fait donc pas exception à la règle, mais j'ai néanmoins passé un moment plaisant.
Tags:
teahouse petit poney

Des supers héros et des biscotos! Volume 1!

Gastro oblige j'ai rattrapé un peu de mon retard sur les films de supers héros.


Et on commence avec Man of steel de Zack Snyder



Soyons réaliste, ce n'est pas le film du siècle et ça tombe bien, je ne m'y attendais pas. Donc au final, je l'ai trouvé plutôt pas mal moi cet homme d'acier. Et je ne parle pas bien sûr de l'acteur qu'on a donné en pâture à la gente féminine dès le début du film, à coup de torse dénudé et/ou mouillé et de pectoraux saillants (sérieux, il a bouffé quoi pour se développer comme ça??? Non parce que, entre nous, je le trouvais carrément plus sexy dans les Tudors, mais bref). Quoiqu'il en soit, cette plastique redoutable n'efface en rien une chose: le costume de superman aussi design qu'on puisse le faire est franchement ridicule, y'a pas! Et quand on voit la tête de ceux des autres kryptonniens, on se dit qu'il a pas de chance quand même!!

Enfin bref, retour au film que j'ai quand même apprécié donc et cela même si on a pas mal vanné en le regardant avec chéri. Néanmoins, tout le départ sur Krypton, ça a vraiment de la gueule, les décors, les costumes etc... Après, on aimera ou pas, le côté un peu bien pensant du "le progrès nous a forcé à détruire notre planète et nous nous sommes éloignés de la nature en ne procréant plus naturellement", c'est pas si mal fait que ça.

Ensuite, l'autre point positif, c'est que je m'attendais à tomber sur un Clark Kent déjà journaliste au Daily Planet et j'ai été très surprise de ce changement dans le scénar. D'une façon générale, j'ai vraiment aimé l'approche du personnage, sa psychologie, le choix d'avoir des parents moins tartes que les Kent tel que je les voyais et  qui protègent leur enfant et son secret quel qu'en soit le prix. J'ai trouvé Kevin Costner pas mal du tout dans ce rôle. Dans l'ensemble, il y a un côté un peu plus sombre et réaliste qui m'a fait apprécier le film. Le héros semble moins couillon que superman tel qu'on peut le voir dans beaucoup de films et ou séries en grand dadais qui découvre le monde et c'est franchement appréciable.

Par contre, les scènes d'actions sont vraiment longuettes, Lois Lane en fait trop pour une simple journaliste, la scène avec le militaire qui se sacrifie m'a fait pousser des soupirs pas possibles, de même que celle dans l’église. On ne les refera pas ces américains.

Pas parfait donc, mais agréable pour une soirée télé.
Tags: ,
Suits

Série Lilyhammer de Anne Bjornstad, Eilif Skodvin


Pour finir l'année, un post sur cette série que j'ai ADORE et dont j'attends la suite avec impatience.

D'abord l'histoire et parce que je suis paresseuse une fois de plus:  merci wikipédia - Frank "The Fixer" Tagliano, un ancien parrain de la mafia italienne de New York, entre dans le programme de protection des témoins après avoir témoigné dans un procès aux États-Unis. Tagliano demande à être transféré à Lillehammer en Norvège, intéressé par la ville après avoir regardé les Jeux olympiques d'hiver de 1994. Sa nouvelle identité est celle de l'immigré américano-norvégien Giovanni Henriksen.

Mais ce n'est pas parce qu'il change de nom que Frank alias Giovanni change ses habitudes. Donc pour obtenir ce qu'il veut, chantage, gros bras et langue pas dans la poche sont les maitre-mots. Et franchement, il n'y a pas un épisode où je n'ai pas été morte de rire. On en vient même à anticiper ses réactions et à en rire en avance. Le ton de la série est pour le moins décapant. Les sujets sont abordés franchement, sans chichi et avec un humour qui nous manque ici, qu'il s'agisse d'immigration, de terrorisme, de chantage, de sexisme, etc... tout est traité avec cette pointe d'humour monstrueusement rafraichissante. Le personnage est cash et agit donc en fonction, il est donc à 100% anti-politiquement correct. L'épisode avec la sage-femme homme en est un parfait exemple.
Il n'y a pas que Giovanni dans la série, bien au contraire. Les otoctones locaux ne sont pas oubliés et autant vous dire qu'ils n'y vont pas mollo les norvégiens pour se moquer d'eux-mêmes. D'une façon générale, les personnages sont tous complètement barrés, que ce soit Giovanni, ses nouveaux associés, les anciens qui le poursuivent que l'équipe délirante de la police locale dont un des membres se met en tête que Giovanni est un terroriste d'Al Quaida. Autant vous dire que quiproco et scènes délirantes s'enchainent avec rythme et qu'on arrive bien trop vite à la fin de saison 1, avec une envie d'encore, d'encore et d'encore!!
Tags: ,
teahouse petit poney

Blog sur wordpress

Postée à l'origine par kumfu sur Truc perso - Blog sur wordpress

Et je copie colle parce que.... ben si y'en a une qui a fait le taf pourquoi le refaire derrière ?!

Nouveau blog, sur wordpress ! Ou plutôt mise à jour de celui que j'avais déjà commencé à créer pour y archiver les liens de mes fictions.

On y a finalement emménagé à deux, avec Opelleam. On y poste toujours les liens vers nos fictions; un petit mot dessus, des liens vers d'autres blogs qui en parlent s'il y en a, etc.

Et puis le but est aussi d'y avoir une vraie activité de blog,avec du blabla, des liens vers des trucs sympas touchant à l'écriture... Tout ce dont on aura envie de parler, donc.

Bref, tout ce qui se fait sur ce genre de blog.

Ici, pour les curieux :

Suits

Ma vie avec Liberace de Steven Soderbergh

Il y a sans aucun doute des films gay qui font fantasmer les fangirls. Et dans l'idée, un film de ce genre avec Matt Damon m'aurait de prime abord arraché un "miam" gourmand. Autant vous le dire tout de suite, et j'ai envie de dire, l'affiche du film devrait rapidement vous convaincre, rien de miam ici ^^!! Entre les brunching et les tenues, c'est loin d'être le fantasme de la slasheuse ^^! D'ailleurs, quand on voit leur look par moment, on ne peut qu'imaginer les fous rires qu'ils ont du prendre en se voyant fagotés de la sorte. En tout cas, moi à leur place je me serais marré.

Mais bref, il n'y a pas que des brunching et des tenues à paillettes dans le film, loin de là. Il ya  surtout un jeu d'acteur absolument excellent. Michaël Douglas encore plus que Matt Damon qui déjà joue extrêmement bien. Mais les scènes où Liberace est le plus vulnérable sont rendus avec une très belle émotion. Le film en lui-même raconte la vie de Scott (une partie en tout cas) qui devient l'amant du célèbre pianiste Liberace. C'est intéressant de voir la plongée de ce jeune homme simple dans ce monde de luxe et de paillettes et de suivre son évolution et sa chute dont on imagine bien dès le départ qu'elle en viendra là. Le film, malgré des moments finalement plutôt dramatiques reste léger sans l'être trop bien évidemment. Je n'ai pas trouvé qu'il y avait de temps mort et je me suis laissée emportée jusqu'à la fin. C'est avant tout une belle histoire d'amour bien rendue. Un beau film vraiment.
Tags: ,
teahouse petit poney

Arbre à drabble

Ca faisait un moment que je n'y avais pas participer, mais pour fêter la fin de mon nano, je me suis dis que c'était une très bonne chose. Voici donc la compil de ce dernier arbre à drabble toujours organisé par drakys.


FANDOM VIEWFINDER (@ Yamano Ayane)

Viewfinder - Akihito/Asami - PG13
 « On dirait bien que tu n’apprendras jamais la leçon Akihito », s’amusa Asami alors qu’il allumait un de ses clopes.
Le jeune homme baragouina quelque chose de derrière son bâillon, mais bien sûr rien d’intelligible n’en sortit. Le mafieux s’assit, son peignoir s’ouvrant sur ses jambes. Dire qu’il avait pris le temps de prendre sa douche bien tranquillement alors que lui était ligoté sur son lit comme un saucisson. Il remua, ne gagnant qu’un sourire amusé de son prédateur, parce qu’il n’y avait pas d’autre façon de décrire la manière dont il le regardait à cet instant.


FANDOM NARUTO (@Mashashi Kishimoto)

Naruto - OC – PG
 « Doucement les garçons », râla Keiko, devant son coéquipier et Kenji en train de rouler par terre, crachant, miaulant presque, « ça ne sert à rien de vous battre comme ça ».
Elle poussa un soupir. De l’autre côté de l’amas de jambes et de bras qui s’emmêlaient, les deux autres filles de l’équipe « adverse » avaient l’air tout aussi consterné. Une chose était sûre, elle n’allait pas y mettre les mains pour les séparer.
« Sensei », cria-t-elle en se retournant, cherchant Uzumaki Naruto, leur maitre, du regard.
« Non mais sérieusement », cria-t-elle quand elle le vit cinquante mètre plus bas en train d’en venir presque aux mains avec Uchiha Sasuke.

FANDOM SEKAIICHI HATSUKOI (@ Shungiku Nakamura)

Sekaichii Hatsukoi - Onodera/Takano - PG

« La vie n’est pas faite que de travail mon fils, s’inquiéta la mère d’Onodera au téléphone.

— Je sais maman, je sais mais… attend j’ai un double appel.

— Onodera ne me ra… » commença sa mère mais déjà il validait l’appel de Takano. Que pouvait lui vouloir son éditeur en chef et bourreau personnel?

« Quoi ? demanda-t-il.

— Bonjour à toi aussi Onodera.

— Que veux-tu, soupira le jeune éditeur. J’ai ma mère sur l’autre ligne.

— J’ai des remarques à te faire par rapport au dernier story-board que tu as corrigé, passe me voir dès que tu as terminé. » Et il raccrocha sans même lui laisser le temps de répondre.


Fandom Suits (@ Aaron Korsh)

Suits - Donna/Harvey - PG [Spoils saison 3]

Emmerdements maximum et retours minimum. Voilà exactement ce que Harvey Specter pensait des cas pro bono. Pouvait-on vraiment lui en vouloir de refiler le bébé à des petites mains, même si celles de Mike étaient des plus efficaces. Mais une fois de plus, il n’avait confiance qu’en lui pour que Jessica n’apprenne pas qu’il s’était de nouveau … défilé ? Franchement, son nom était sur la porte du cabinet, on ne pouvait pas décemment s’attendre à ce qu’il s’abaisse à ça ?

« S’occuper de ce cas plutôt que de le redonner montrerait que tu n’as pas pris la grosse tête », remarqua Donna lisant une fois de plus dans ses pensées.

Suits - Donna/Mike/Harvey - PG

« Je t'en prie Harvey, ne me dit pas que tu n’as pas remarqué ?

— Remarqué quoi ?

— Non, non, rien », s’amusa Donna avant de déposer les documents qu’elle avait entre les mains sur le bureau de son boss.

Ce dernier affichait la mine qu’elle y attendait.

« Donna ! »

La superbe rouquine leva les mains en signe de paix.

« Si tu n’as rien remarqué, c’est sans doute que je me fais des idées. »

Un petit toc sur la porte les coupa.

« Tiens Mike, nous parlions de toi, dit-elle.

— A quel propos ?

— Rien de bien sérieux. »

Harvey lui lança un regard noir alors que ses Louboutins s’éloignaient.

Suits - Harvey/Mike - PG

Attendant le prochain coup de son associé, Harvey s’enfonça dans le fauteuil de la salle de conférence. A cet instant, il était très fier de son protégé et fier de lui aussi, bien sûr, pour l’avoir si bien formé et lui avoir laissé la main sur cette affaire et cet entretien. L’avocat d’en face n’en menait pas large et son client était en train de suer à grosses gouttes. Encore une dizaine de minutes à ce régime là et ils seraient prêt à signer n’importe quel accord du moment qu’on veuille bien en finir.

Suits - Mike/OC - Donna/Jessica- PG

« Ça pue », marmonna Mike alors qu’il regardait la trentaine de feuilles étalée autour de lui.

« On parle toujours tout seul Ross ? »

Le concerné releva le nez de son travail et sourit à Tim, un des nouveaux avocats à avoir rejoint l’équipe.

« Ca m’arrive», plaisanta-t-il.

Le jeune loup entra dans la pièce et vint poser, devant le bras droit de Specter, un café chaud.

« Je me suis dis que ça te ferait plaisir ».

« Il le drague ou il essaye de s’attirer les bonnes grâces d’Harvey ? demanda Jessica à Donna qui observait la scène.

— Je n’ai pas encore tranché », répondit la rouquine.

Suits - Harvey/Mike - PG

« Je vais arranger ça Mike.

— Et comment Harvey ? » demanda le jeune homme d’une voix désespérée.

Rarement son mentor l’avait-il vu aussi abattu qu’à cet instant. Il l’avait vu défaitiste à son arrivée, lui avait vu faire moult conneries et dérapages, notamment à la mort de sa grand-mère, mais jamais encore n’avait-il autant eu cet air de chiot battu qui lui avait valu les foudres de son assistante.

« Parce que je suis Harvey Specter ! »

Mike redressa la tête et regarda son ainé avant de laisser échapper un petit rire et de lever les yeux au ciel. Comment pouvait-on avoir un tel égo, cela le dépassait.

Suits - Donna/Rachel - PG

« Petit fouineur de mes deux », grogna Donna alors qu’elle se planquait derrière un bureau.

Devant elle, fouillant le sien, se tenait Louis Litt.

« En même temps, nous faisons exactement la même chose », chuchota Rachel.

Donna balaya son objection d’une petite grimace. Ce n’était absolument pas la même chose.

« Viens », reprit la brunette. Devant le regard de colère de son amie, elle ajouta : « Il ne trouvera rien de toute façon, n’est-ce pas ?

— Evidemment, mais la prochaine fois qu’Harvey veut de nouveau pisser dans son bureau, je ne l’en empêcherai pas ! »

Rachel pouffa et avança, ses talons s’enfonçant dans la moquette.

Suits - Harvey/Mike - PG

« On va voir ça, s’amusa Mike alors qu’il roulait en boule une feuille de papier.

— Je t’ai déjà mis une déculottée la dernière fois, s’amusa Harvey.

— Intéressant choix de mot », remarqua la voix dans l’interphone.

Les deux avocats se retournèrent pour regarder Donna.

« Rien de mieux à faire que de nous écouter ? demanda Harvey.

— Rien de mieux à faire qu’une compétition de boule de papier dans la corbeille ?

— Ca nous aide à réfléchir », rétorqua le plus jeune.

L’assistante leva les yeux au ciel et fit pivoter sa chaise.

« Gamins », s’amusa-t-elle.

Suits - Harvey/Mike - PG

« Toute une semaine que je suis dessus et je n’ai toujours rien trouvé, se désespéra Mike, ce contrat n’a pas la moindre faille, toute ces… » Il indiqua les piles de dossiers devant lui.

Il poussa un soupir, et frotta ses yeux avant de relever son regard vers Harvey. Il ne savait pas quelle tête il avait à cet instant mais si celle de son boss était un indice, il ne devait pas donner envie. L’avocat avait abandonné sa veste depuis longtemps, ses manches de chemises relevées. Ses cheveux d’ordinaire si bien ordonnés retombaient en désordre sur son front, les cernes sous ses yeux monstrueux.

« On est dans la merde ».

Suits - Harvey/Mike - PG13

On sonna à la porte et Mike savait que c’était Harvey. Son cher patron avait beau prétendre ne pas faire dans le sentiment… son comportement parlait bien souvent à l’encontre de ce qui sortait de sa bouche. Il hésita un instant à ouvrir. Il n’était pas prêt à l’affronter maintenant, peut-être qu’il ne le serait jamais. Après le presque baiser de cette après-midi là, il envisageait de se terrer chez lui pour le reste de ses jours. Pourtant, il ouvrit.

Tenue et look impeccable, mine curieuse et bras croisés : le meilleur négociateur de New-york se trouvait là, pour lui tout seul et Dieu qu’il le voulait.

teahouse petit poney

Musique: Square Eyes Yodelice


Oui, je sais, je sais, j'avais déjà évoqué la sortie de ce nouvel album lors de la sortie de Fade away. Et voilà, je l'ai donc eu entre les mains oreilles. De prime abord, j'ai été un peu surprise, différent des deux premiers albums avec un son un peu années 70/80 par moment auquel je ne m'attendais pas. En même temps, il n'allait pas faire tout le temps la même chose.
J'ai tout de suite craqué sur Square Eyes et Times dès la première écoute. J'en suis à la 4eme et franchement, je sens que c'est un album que je vais aimé dans son ensemble. On a des morceaux plus calmes, de ceux qui m'ont fait craquer sur les albums précédents et d'autres clairement plus dynamiques mais qui sont tout aussi appréciable. En étant réaliste, je ne pense pas aimer cet album autant que le tout premier opus du jeune homme mais il va quand même tourner souvent, c'est clair.
Tags: ,