teahouse petit poney

Arbre à drabble

Ca faisait un moment que je n'y avais pas participer, mais pour fêter la fin de mon nano, je me suis dis que c'était une très bonne chose. Voici donc la compil de ce dernier arbre à drabble toujours organisé par drakys.


FANDOM VIEWFINDER (@ Yamano Ayane)

Viewfinder - Akihito/Asami - PG13
 « On dirait bien que tu n’apprendras jamais la leçon Akihito », s’amusa Asami alors qu’il allumait un de ses clopes.
Le jeune homme baragouina quelque chose de derrière son bâillon, mais bien sûr rien d’intelligible n’en sortit. Le mafieux s’assit, son peignoir s’ouvrant sur ses jambes. Dire qu’il avait pris le temps de prendre sa douche bien tranquillement alors que lui était ligoté sur son lit comme un saucisson. Il remua, ne gagnant qu’un sourire amusé de son prédateur, parce qu’il n’y avait pas d’autre façon de décrire la manière dont il le regardait à cet instant.


FANDOM NARUTO (@Mashashi Kishimoto)

Naruto - OC – PG
 « Doucement les garçons », râla Keiko, devant son coéquipier et Kenji en train de rouler par terre, crachant, miaulant presque, « ça ne sert à rien de vous battre comme ça ».
Elle poussa un soupir. De l’autre côté de l’amas de jambes et de bras qui s’emmêlaient, les deux autres filles de l’équipe « adverse » avaient l’air tout aussi consterné. Une chose était sûre, elle n’allait pas y mettre les mains pour les séparer.
« Sensei », cria-t-elle en se retournant, cherchant Uzumaki Naruto, leur maitre, du regard.
« Non mais sérieusement », cria-t-elle quand elle le vit cinquante mètre plus bas en train d’en venir presque aux mains avec Uchiha Sasuke.

FANDOM SEKAIICHI HATSUKOI (@ Shungiku Nakamura)

Sekaichii Hatsukoi - Onodera/Takano - PG

« La vie n’est pas faite que de travail mon fils, s’inquiéta la mère d’Onodera au téléphone.

— Je sais maman, je sais mais… attend j’ai un double appel.

— Onodera ne me ra… » commença sa mère mais déjà il validait l’appel de Takano. Que pouvait lui vouloir son éditeur en chef et bourreau personnel?

« Quoi ? demanda-t-il.

— Bonjour à toi aussi Onodera.

— Que veux-tu, soupira le jeune éditeur. J’ai ma mère sur l’autre ligne.

— J’ai des remarques à te faire par rapport au dernier story-board que tu as corrigé, passe me voir dès que tu as terminé. » Et il raccrocha sans même lui laisser le temps de répondre.


Fandom Suits (@ Aaron Korsh)

Suits - Donna/Harvey - PG [Spoils saison 3]

Emmerdements maximum et retours minimum. Voilà exactement ce que Harvey Specter pensait des cas pro bono. Pouvait-on vraiment lui en vouloir de refiler le bébé à des petites mains, même si celles de Mike étaient des plus efficaces. Mais une fois de plus, il n’avait confiance qu’en lui pour que Jessica n’apprenne pas qu’il s’était de nouveau … défilé ? Franchement, son nom était sur la porte du cabinet, on ne pouvait pas décemment s’attendre à ce qu’il s’abaisse à ça ?

« S’occuper de ce cas plutôt que de le redonner montrerait que tu n’as pas pris la grosse tête », remarqua Donna lisant une fois de plus dans ses pensées.

Suits - Donna/Mike/Harvey - PG

« Je t'en prie Harvey, ne me dit pas que tu n’as pas remarqué ?

— Remarqué quoi ?

— Non, non, rien », s’amusa Donna avant de déposer les documents qu’elle avait entre les mains sur le bureau de son boss.

Ce dernier affichait la mine qu’elle y attendait.

« Donna ! »

La superbe rouquine leva les mains en signe de paix.

« Si tu n’as rien remarqué, c’est sans doute que je me fais des idées. »

Un petit toc sur la porte les coupa.

« Tiens Mike, nous parlions de toi, dit-elle.

— A quel propos ?

— Rien de bien sérieux. »

Harvey lui lança un regard noir alors que ses Louboutins s’éloignaient.

Suits - Harvey/Mike - PG

Attendant le prochain coup de son associé, Harvey s’enfonça dans le fauteuil de la salle de conférence. A cet instant, il était très fier de son protégé et fier de lui aussi, bien sûr, pour l’avoir si bien formé et lui avoir laissé la main sur cette affaire et cet entretien. L’avocat d’en face n’en menait pas large et son client était en train de suer à grosses gouttes. Encore une dizaine de minutes à ce régime là et ils seraient prêt à signer n’importe quel accord du moment qu’on veuille bien en finir.

Suits - Mike/OC - Donna/Jessica- PG

« Ça pue », marmonna Mike alors qu’il regardait la trentaine de feuilles étalée autour de lui.

« On parle toujours tout seul Ross ? »

Le concerné releva le nez de son travail et sourit à Tim, un des nouveaux avocats à avoir rejoint l’équipe.

« Ca m’arrive», plaisanta-t-il.

Le jeune loup entra dans la pièce et vint poser, devant le bras droit de Specter, un café chaud.

« Je me suis dis que ça te ferait plaisir ».

« Il le drague ou il essaye de s’attirer les bonnes grâces d’Harvey ? demanda Jessica à Donna qui observait la scène.

— Je n’ai pas encore tranché », répondit la rouquine.

Suits - Harvey/Mike - PG

« Je vais arranger ça Mike.

— Et comment Harvey ? » demanda le jeune homme d’une voix désespérée.

Rarement son mentor l’avait-il vu aussi abattu qu’à cet instant. Il l’avait vu défaitiste à son arrivée, lui avait vu faire moult conneries et dérapages, notamment à la mort de sa grand-mère, mais jamais encore n’avait-il autant eu cet air de chiot battu qui lui avait valu les foudres de son assistante.

« Parce que je suis Harvey Specter ! »

Mike redressa la tête et regarda son ainé avant de laisser échapper un petit rire et de lever les yeux au ciel. Comment pouvait-on avoir un tel égo, cela le dépassait.

Suits - Donna/Rachel - PG

« Petit fouineur de mes deux », grogna Donna alors qu’elle se planquait derrière un bureau.

Devant elle, fouillant le sien, se tenait Louis Litt.

« En même temps, nous faisons exactement la même chose », chuchota Rachel.

Donna balaya son objection d’une petite grimace. Ce n’était absolument pas la même chose.

« Viens », reprit la brunette. Devant le regard de colère de son amie, elle ajouta : « Il ne trouvera rien de toute façon, n’est-ce pas ?

— Evidemment, mais la prochaine fois qu’Harvey veut de nouveau pisser dans son bureau, je ne l’en empêcherai pas ! »

Rachel pouffa et avança, ses talons s’enfonçant dans la moquette.

Suits - Harvey/Mike - PG

« On va voir ça, s’amusa Mike alors qu’il roulait en boule une feuille de papier.

— Je t’ai déjà mis une déculottée la dernière fois, s’amusa Harvey.

— Intéressant choix de mot », remarqua la voix dans l’interphone.

Les deux avocats se retournèrent pour regarder Donna.

« Rien de mieux à faire que de nous écouter ? demanda Harvey.

— Rien de mieux à faire qu’une compétition de boule de papier dans la corbeille ?

— Ca nous aide à réfléchir », rétorqua le plus jeune.

L’assistante leva les yeux au ciel et fit pivoter sa chaise.

« Gamins », s’amusa-t-elle.

Suits - Harvey/Mike - PG

« Toute une semaine que je suis dessus et je n’ai toujours rien trouvé, se désespéra Mike, ce contrat n’a pas la moindre faille, toute ces… » Il indiqua les piles de dossiers devant lui.

Il poussa un soupir, et frotta ses yeux avant de relever son regard vers Harvey. Il ne savait pas quelle tête il avait à cet instant mais si celle de son boss était un indice, il ne devait pas donner envie. L’avocat avait abandonné sa veste depuis longtemps, ses manches de chemises relevées. Ses cheveux d’ordinaire si bien ordonnés retombaient en désordre sur son front, les cernes sous ses yeux monstrueux.

« On est dans la merde ».

Suits - Harvey/Mike - PG13

On sonna à la porte et Mike savait que c’était Harvey. Son cher patron avait beau prétendre ne pas faire dans le sentiment… son comportement parlait bien souvent à l’encontre de ce qui sortait de sa bouche. Il hésita un instant à ouvrir. Il n’était pas prêt à l’affronter maintenant, peut-être qu’il ne le serait jamais. Après le presque baiser de cette après-midi là, il envisageait de se terrer chez lui pour le reste de ses jours. Pourtant, il ouvrit.

Tenue et look impeccable, mine curieuse et bras croisés : le meilleur négociateur de New-york se trouvait là, pour lui tout seul et Dieu qu’il le voulait.

Drabbles
(Anonymous)
Salut, j'aimerai énormément lire quelques uns de ces Drabbles, comment est ce que je peux faire s'il te plait ?
Re: Drabbles
En l'occurence, il n'y a pas plus que cela, c'est le principe du drabble, un texte très court.