Suits

Série Lilyhammer de Anne Bjornstad, Eilif Skodvin


Pour finir l'année, un post sur cette série que j'ai ADORE et dont j'attends la suite avec impatience.

D'abord l'histoire et parce que je suis paresseuse une fois de plus:  merci wikipédia - Frank "The Fixer" Tagliano, un ancien parrain de la mafia italienne de New York, entre dans le programme de protection des témoins après avoir témoigné dans un procès aux États-Unis. Tagliano demande à être transféré à Lillehammer en Norvège, intéressé par la ville après avoir regardé les Jeux olympiques d'hiver de 1994. Sa nouvelle identité est celle de l'immigré américano-norvégien Giovanni Henriksen.

Mais ce n'est pas parce qu'il change de nom que Frank alias Giovanni change ses habitudes. Donc pour obtenir ce qu'il veut, chantage, gros bras et langue pas dans la poche sont les maitre-mots. Et franchement, il n'y a pas un épisode où je n'ai pas été morte de rire. On en vient même à anticiper ses réactions et à en rire en avance. Le ton de la série est pour le moins décapant. Les sujets sont abordés franchement, sans chichi et avec un humour qui nous manque ici, qu'il s'agisse d'immigration, de terrorisme, de chantage, de sexisme, etc... tout est traité avec cette pointe d'humour monstrueusement rafraichissante. Le personnage est cash et agit donc en fonction, il est donc à 100% anti-politiquement correct. L'épisode avec la sage-femme homme en est un parfait exemple.
Il n'y a pas que Giovanni dans la série, bien au contraire. Les otoctones locaux ne sont pas oubliés et autant vous dire qu'ils n'y vont pas mollo les norvégiens pour se moquer d'eux-mêmes. D'une façon générale, les personnages sont tous complètement barrés, que ce soit Giovanni, ses nouveaux associés, les anciens qui le poursuivent que l'équipe délirante de la police locale dont un des membres se met en tête que Giovanni est un terroriste d'Al Quaida. Autant vous dire que quiproco et scènes délirantes s'enchainent avec rythme et qu'on arrive bien trop vite à la fin de saison 1, avec une envie d'encore, d'encore et d'encore!!
Tags: ,